browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le parc national de Cajas

Posted by on 29 août 2013

Samedi, nous passons la journée au Parc National du Cajas, situé près de Cuenca. L’accès est facile grâce aux nombreux bus qui partent du terminal et traversent le parc. Après 1h de bus encore en montagne, nous voilà dans le parc. Il fait très nuageux, l’herbe est jaune (le paramo), il y a quelques arbres que l’on voit au loin, le décor est montagneux laissant apparaître la roche à de nombreux endroits. Il y a également de nombreux lacs et des zones très humides voir même marécageuses. Tout cela nous rappelle l’Ecosse et les Highland que nous connaissons bien.

Le parc comporte plus d’une centaine de lacs, on peut y pêcher la truite dans les plus grands. Certaines personnes dans le bus ont leur matériel de pêche mais ce n’est pas pour aller s’amuser mais pour ramener à manger chez eux et pour le vendre.

24082013-DSC_5756

Parc du Cajas

Après être descendus du bus, on rejoint la cabane des gardes du parc pour s’enregistrer et prendre une carte. On nous met en garde de ne pas quitter les chemins balisés car on peut facilement se perdre et le parc est très grand. Si l’on se perd, personne ne pourra venir nous chercher ou prévenir les secours que l’on n’est pas rentré. Le guide nous conseille de faire la marche 1, celle que tous les touristes font. Avec Vincent, on choisi de faire un mix entre plusieurs marches pour remplir la journée.

Nous voilà donc partis avec la carte, la boussole et le GPS de l’Iphone dans le cas où on se perdrait. Le sentier est très bien balisé jusqu’à la première intersection où le sentier que l’on cherche disparaît, ça commence bien. On savait que l’on devait monter mais plus de balisage, il n’y a que quelques traces à travers l’herbe qui nous font penser que des personnes l’ont cherché avant nous. On se lance quand même dans l’ascension (environ 300m, facile !) et l’on trouve le chemin un peu plus loin, ouf ! Mais pour monter en haut, le chemin est très difficile, c’est très raide et glissant. A chaque fois que l’on pense arriver au point culminant, il reste encore de l’ascension.

24082013-DSC_5759

Julie monte au milieu du paramo

24082013-DSC_5770

Plus que quelques mètres jusqu’au sommet du rocher!

On finit quand même par rejoindre le haut du rocher mais ça n’aura pas été facile mais la vue y est magnifique ! 360° sur tout le parc, y comprit la route que le traverse…

24082013-DSC_5775

Un oiseau du parc

24082013-DSC_5767

Vue depuis le haut du rocher

On y rencontre un allemand canadien qui vit en Equateur avec 2 autres personnes très sympas, il y a une agence de tourisme qui n’accepte que les bons marcheurs. C’est ici qu’il veut mourir car il adore cet endroit ! Il nous conseille sur la suite de la marche et sur les plus beaux endroits à voir du parc, hélas nous ne sommes là que pour la journée, nous n’avons pas prévu de faire du bivouac. Grâce à ses conseils, nous changeons notre itinéraire pour traverser une petite forêt.

Maintenant nous pouvons redescendre de notre rocher, nous les suivons et le rythme est assez élevé mais contrairement à nous, ils connaissent parfaitement l’endroit. Après la descente nous faisons notre pause déjeuné et nous ne les reverrons plus.

24082013-DSC_5790

Nous traversons plein de petits ruisseaux

24082013-DSC_5789

Même pas mouillée!

La rando continue, le chemin est bien clair, il n’y a plus de risque de se perdre ! La forêt dont on nous avait parlé arrive, ce sont des arbres uniques au monde, ils ne poussent qu’ici ! On est quand même à 4000m d’altitude. Leur forme est très originale, ils s’entrelacent entre eux, ne poussent pas droit, il faut passer en dessous ou au dessus. La couleur de leur tronc est rouge et l’écore est très fine, un peu comme un mille-feuilles, ce qui rend l’arbre très doux. Leurs feuilles sont vert-pâle et ne poussent que tout en haut de l’arbre, elles ne laissent passer que très peu de lumière. En arrivant à la fin de la forêt la végétation au sol peut de nouveau pousser.  Le lieu est idéal pour tourner un film d’horreur tellement la forêt est étrange et différente de ce que l’on connaît.

24082013-DSC_5826

La petite forêt aux arbres étranges

La marche continue et le temps qui était gris depuis ce matin se transforme en pluie. Les ponchos sont dans notre sac à l’hôtel mais heureusement que nos vestes sont étanches. La pluie ne durera pas longtemps, suffisamment pour bien mouiller nos pantalons. La fin de la rando arrive, on se retrouve dans un chemin entouré de barbelés qui nous conduit sur la route. Il y a donc des propriétés privées à l’intérieur du parc national ou c’est peut être un endroit protégé. Plus qu’une quinzaine de minutes de marche pour rejoindre l’entrée du parc. Finalement nous n’auront marché que 11Km avec 500m de dénivelé positif mais on est quand même bien fatigués car le début de la marche était très raide.

24082013-DSC_5808

Une plante étrange du parc, mi-arbre mi-cactus

Après s’être assis quelques minutes, on commence à faire du stop pour rentrer sur Cuenca, ça marche avec la première voiture qui s’arrête : un 4×4 énorme nous propose de monter à l’arrière, on y va tous les 3. La descente sera beaucoup plus rapide, en 30min nous voilà à Cuenca alors que nous avons mit 1 heures le matin en bus. Il nous dépose dans le centre, près de notre hôtel, même pas besoin de prendre un taxi pour rentrer !

24082013-DSC_5806

Basile fait le singe

Une bonne journée de marche avec de jolis paysages qui nous ont beaucoup fait penser à l’Ecosse, il nous a juste manqué un peu de soleil.

24082013-DSC_5820

2 Responses to Le parc national de Cajas

  1. miniot arlette et jacques

    vous avez une sacré chance de faire de si belles balades nous pensons a nos pauvres jambes

    profités bien et félicitations au photographe .

  2. BJ

    Merci! C’est vrai que nous faisons pas mal de balades, il y a de nombreux parcs nationaux et des endroits naturels protégés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>