browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le volcan et le parc du Cotopaxi

Posted by on 17 août 2013

Nous avons fait une excursion dans le parc national du Cotopaxi à 30km de Latacunga. Avec la lagune de Quilotoa, c’est un endroit qu’il ne faut pas louper lorsqu’on passe dans la région. Le volcan du Cotopaxi qui culmine à 5897m, soit le second sommet de l’Equateur après le Chimborazo. C’est aussi le volcan actif le plus haut de l’Equateur.

Le cône enneigé du Cotopaxi depuis Latacunga

L’hôtel ainsi que n’importe quelle agence de voyage propose d’y aller sur la journée pour 40$ par personne, ce qui est beaucoup trop cher pour notre budget. Après quelques renseignements, on a voulu y aller sur 2 jours sans passer par une agence, en réservant un petit hôtel à l’entrée du parc pas trop cher. Pas de chance, l’hôtel était fermé et les autres n’étaient pas dans notre budget. Nous nous sommes donc résolus à y aller sur la journée comme la majorité des touristes mais sans passer par une agence.

Nous avons donc pris le bus de latacunga qui va vers Quito en demandant au chauffeur de nous déposer à l’entrée du parc, c’est à dire au bord de la panaméricaine. C’est un peu comme si le bus vous déposait au bord de l’autoroute au milieu de nulle part, mais ici c’est normal! Nous voilà donc à l’entrée du parc mais le volcan est à une trentaine de km, nous devons donc trouver un chauffeur qui nous fera faire le tour classique pour moins cher qu’une agence.

Il n’y a qu’un seul 4×4 qui propose le trajet. Après quelques négociations, on attend une ou plusieurs autres personnes pour faire baisser le prix. Ce sera une hollandaise, Cindy, qui arrive quelques minutes après nous, et avec qui nous allons passer la journée. Encore une femme qui voyage seule en Amérique Latine, nous en avons rencontré plusieurs en Equateur. Le chauffeur, très sympa, nous emmène au parking à 4500m d’altitude pour que l’on puisse rejoindre à pied le refuge ou pour les plus courageux monter jusqu’au pied du glacier. Le temps est assez nuageux, mais le vent assez fort fait déplacer rapidement les nuages, ce qui nous permet de voir le sommet de temps en temps.

Au parking à 4500m d’altitude, on aperçoit le volcan derrière nous!

Dès la sortie de la voiture, on ressent l’altitude avec le manque d’oxygène et une importante baisse de la température qui nous oblige à mettre gants et bonnet. La pente est assez raide (40% d’après un topo) ce qui nous oblige à monter doucement.

Montée vers le refuge. En contre bas, la vallée.

Il nous faudra une petite heure pour atteindre le refuge, situé à 4800m. Même en marchant lentement, la montée est assez difficile. Arrivés au refuge, nous nous reposons un peu, et retrouvons notre chauffeur qui est monté aussi. Julie ne fait pas la fière, avec un gros rhume, elle n’a pas une grosse forme en haut. Basile se sent plutôt bien et monte jusqu’au glacier du volcan, à 5000m d’altitude !

Basile devant le refuge

Refuge à 4864m d’altitude, notre record d’altitude!

Basile au glacier à 5000m d’altitude!

Le volcan est magnifique, le blanc du glacier rivalise avec le rouge en dessous, qui marque le recul du glacier. En effet, toute la partie rouge est l’emplacement du glacier il y a 10 ans, et l’on peut très bien observer la disparation progressive du glacier, à cause du réchauffement de la planète… En bas, nous admirons la vallée du parc national, très sauvage. Ce paysage nous fait penser à l’Ecosse que nous connaissons bien.

Le glacier recouvrait la partie rouge il y a encore 10 ans

Basile redescend au refuge, et nous redescendons très rapidement jusqu’au parking, dans le sable et la roche volcanique. Nous redescendons en 4×4 dans la vallée et nous nous arrêtons près d’une lagune. Le temps étant très couvert et venteux, nous ne restons pas longtemps dehors. Puis, notre chauffeur nous dépose au musée du parc, minuscule avec 4 salles qui présentent les différents volcans de l’Equateur. Il nous conduit enfin à un arrêt de bus sur la panaméricaine pour que nous puissions reprendre un bus pour rentrer à Latacunga.

Descente du refuge au parking

Nous avions longuement hésité à aller au Cotopaxi car les prix des tours étaient assez chers, et si nous le faisions par nous même, l’hôtel nous avait mit en garde de bien faire attention que le chauffeur ne nous abandonne pas au volcan ou qu’il nous laisse à un autre endroit que la sortie. Finalement, tout s’est très bien passé, et nous avons vu des paysages magnifiques !

16082013-DSC_5103

La vue sur le parc

3 Responses to Le volcan et le parc du Cotopaxi

  1. miniot arlette et jacques

    Nous vous suivons avec grand intérét et attendons la suite.
    bon courage pour l altitude.Ludovic Papy Mamie

    • Julie

      Merci Papi, Mamie et Ludo! On est content que vous suiviez notre aventure! L’altitude, on s’y fait doucement, mais avec un rhume c’est pas facile. Mais c’est passe, ca va mieux. On pense bien a vous! Julie et Basile

  2. Charlotte

    Bel exploit sportif les amis ! Chapeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>