browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le cratère du Quilotoa et sa lagune

Posted by on 16 août 2013

Nous revenons de 2 jours de rando près du volcan Quilotoa (3800m). Le cratère du volcan à la particularité d’être rempli d’eau salée ayant une couleur magnifique. Si l’on demande la profondeur au habitants de la région, on aura des réponses du genre « y’a pas de fond » ou « il rejoint la mer ». Bref on ne sait pas quelle est sa profondeur réelle. Sa dernière irruption volcanique date de 1797 et depuis il est rempli d’eau.

Stitched Panorama

La lagune au milieu du cratère

Après 1 heures 40 de bus, nous arrivons à Zumbahua puis nous prenons un « taxi » pour nous monter jusqu’au lac car il restait environ 10km. Nous voilà donc à 8 dans un 4×4 avec d’autres touristes qui étaient dans le même car que nous. Cela n’empêche pas notre chauffeur de prendre d’autres personnes sur la route.

Notre « Taxi » qui est en fait un 4×4. Nous sommes à l’arrière

Une famille et leurs lamas

Après 20min sur une belle route, nous voilà arrivé à destination. Nous avons une vue superbe sur le cratère et sur la lagune qui est 400m en contre bas. Avec un français, Vincent et une canadienne, Jessica que nous avons rencontré la veille à l’Hôtel, nous décidons de descendre à pied jusqu’au lac.

13082013-DSC_4751

Notre groupe avec Jessica et Vincent

La descende est facile mais très poussiéreuse car nous marchons dans du sable, on arrive devant le lac après 30/40min de marche. Le lac est superbe et on peut y faire du canoë. Quelques photos et une petite pause sont bien agréables avant d’attaquer la montée, car les 400m de dénivelé dans le sable vont être difficile. Après une heure de marche nous arrivons enfin au sommet, très essoufflés. Eh oui nous sommes quand même à 3890m !

13082013-DSC_4781

On pouvait remonter à dos d’âne

La lagune de Quilotoa

Petite pause pour le repas du midi avant d’attaquer la grosse marche de la journée afin de rejoindre le village de Chugchilan. La rando reprend au soleil, nous longeons le cratère pendant une petite heure. Notre grosse inquiétude était de ne pas trouver le chemin car nous n’avons pas de carte détaillée et les explications que l’hôtel nous a donné sont très sommaires, le chemin n’est pas bien balisé puisque les locaux le connaissent très bien ! Mais à 4, nous allions bien trouver notre chemin. Nous avons demandé plusieurs fois aux locaux que nous avons rencontré en chemin. Au cours de notre balade, nous retrouvons un couple d’Allemand et un Suisse avec qui nous continuons la marche.

13082013-DSC_4818

Coca-Cola est vraiment partout

13082013-DSC_4813

Le travail commence très jeune

13082013-DSC_4816

Des enfants jouant avec un vélo sans freins ni pneus…

13082013-DSC_4810

Ces fleurs sont cultivées pour leur racines mais on n’a pas bien compris ce qu’ils en faisaient

13082013-DSC_4807

Le petit mouton dans le nuage

Le second souci était que nous pouvions rencontrer des chiens, il y en a partout ! Mais heureusement, Vincent qui a la trouille des chiens, a son arme secrète : un Deazer pour chien !! C’est redoutable d’efficacité lorsque des chiens nous foncent dessus, le Deazer émet de son très haute fréquence que l’homme ne peut pas entendre et que les chiens ne supportent pas ; ce qui permet de les maintenir à une distance de 5/7m de nous. Durant la rando, nous avons pu tester et approuver ce système plusieurs fois, merci Vincent !

Après 4 heures 30 de marche, nous arrivons  dans Chugchilan avec notre groupe de 7 pour trouver une chambre, ce qui facilite la négociation des prix. C’est dans l’hôtel Mama Hilda que nous passerons la nuit, les chambre sont très sympa et l’endroit plutôt joli. C’est ici que nous rencontrons Anne et Nicolas qui voyagent avec leurs 2 enfants Justine et Luc depuis 14 mois en Amérique du Sud. Ils nous racontent leurs aventures en camping car, leurs coups de cœurs… Une famille très sympa qui nous donne envie de prendre un van pour partir à l’aventure.

Pour le repas du soir, il y a 3 grandes tables avec des plats à partager tous ensemble, ce qui nous fait penser à un refuge de montagne. On passe la soirée tous ensemble et on a le droit de gouter du jus de fruit de la passion avec de l’alcool et de la cannelle, c’est un peu le vin chaud local, qui est très bon mais dont on a déjà oublié le nom !

 

Le lendemain matin, nous formons un nouveau groupe de 10 personnes car les 2 allemands choisissent de prendre un « bus » pour continuer la rando.

14082013-DSC_4896

Notre groupe pour la seconde journée de marche

14082013-DSC_4852

C’est plus facile de suivre les mules en moto

Nous voilà donc tous ensemble sur un chemin toujours aussi peu indiqué. Nicolas prend les choses en mains avec les indications approximatives pour nous emmener vers Isinlivi. Il y a 12 km à faire, soit 5 heures de marche. Nicolas mène ça parfaitement bien ce qui nous permet d’arriver en avance pour prendre le bus de 15 heures. Finalement le bus qui passera ne va pas dans la bonne direction.

14082013-DSC_4875

Un tronc d’arbre suffit à faire un pont

14082013-DSC_4868

Un vrai pont de singe

Nous allons donc demander à un monsieur du village qu’il nous emmène vers Sigchos dans son 4×4, 4 personnes à l’intérieur et 6 à l’arrière où l’on est bien secoué, mais nous arrivons à notre destination finale !

14082013-DSC_4925

L’arrière du 4×4 avec Marco, Vincent et Luc

14082013-DSC_4898

Le paysage est très beau

Négocier un hôtel en arrivant à 10 est encore plus facile mais c’est aussi beaucoup plus difficile de prendre une décision. Finalement, on paiera 10$ notre chambre pour 2 (notre record) et le repas du soir 1,75$ pour une soupe, un plat et un jus de fruit frais. L’hôtel est finalement assez bruyant mais il fera l’affaire pour la nuit.

14082013-DSC_4913

Le groupe arrivé à Isinlivi

Le lendemain pas de marche au programme malgré le levé à 6 heures. Nous prenons le bus pour rejoindre le marché de Saquisili. C’est un marché très important dans la région où l’on trouve de tout. Nous voulions arriver tôt pout pouvoir voir la vente des animaux, qui termine tôt en général. C’est un marché local où nous verrons quelques rares touristes en fin de matinée.

15082013-DSC_4957

Qui veut des oranges?

Pour le petit déjeuné, on cherche quelque chose à manger et si possible quelque chose de local : rien de mieux qu’un cuy (cochon d’inde) pour bien commencer la journée ! Julie n’a pas voulu en prendre, préférant quelque choses de sucré.

15082013-DSC_4962

Le fameux cuy

On se dirige ensuite vers le marché de bétail où l’on trouve des vaches, cochons (petit et gros), moutons, ânes, mais aussi des lamas ! Un cochon d’inde coute 2$, un lapin 12$, un lama 100$, une vache 120$.

15082013-DSC_4952

Les cuys en vente, encore vivants

15082013-DSC_4972

Le marché aux animaux

15082013-DSC_4981

Le lama vendu ne veut pas partir

15082013-DSC_4985

Un gros lama

15082013-DSC_4983

On ne peut pas mettre de lama dans notre valise Julie !

15082013-DSC_4991

Qui veut un cochon?

C’est un marché traditionnel très sympa !

Nous voilà maintenant rentrés à Latacunga pour préparer la suite de notre voyage et se reposer après 3 jours assez intenses.

 

 

2 Responses to Le cratère du Quilotoa et sa lagune

  1. Thierry Déan

    J’adore ce voyage par procuration. Merci pour les belles photos et les bons commentaires. Beau voyage et belles rencontres à vous deux.

    • BJ

      Merci tonton ! On va continuer à partager avec le maximum de personne le voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>