browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Banos

Posted by on 13 août 2013

Nous venons de quitter la ville de Banos pour rejoindre Latacunga. Banos est une ville très très touristique que l’on a pas trop apprécié après avoir passé une semaine en Amazonie. Nous sommes arrivé samedi en fin d’après midi et la chambre de notre hôtel donnait sur la rue… bref on a pas passé une super nuit à cause du bruit des voitures et de la musique.

Il y a beaucoup d’activités possibles à Banos, et nous avons choisi de faire la route des cascades en vélo. Location d’un VTT : 5$ la journée, c’est pas cher mais on a pas des supers vélos, il font quand même le job. Ensuite on est partis avec la photocopie de la carte pour rejoindre la route des cascades. C’est en fait la même route que celle par laquelle nous sommes arrivés en car la veille, avec beaucoup de voitures et franchement pas agréable. On arrive au premier tunnel et le loueur de vélo nous avait dit que l’on ne traversait pas les tunnels et qu’il fallait prendre les routes secondaires pour les contourner. Pas de chance, celui là n’est pas contournable ! Donc on est partis dans le tunnel de 400m sans phare en espérant que les voitures n’arrivent pas trop vite derrière nous.

Basile sur son Vélo devant les montagnes

Ensuite les points de vue et les cascades étaient très faciles à trouver, il y avait foule et beaucoup d’activité comme le pseudo saut à l’élastique avec une corde raide, les tyroliennes de 1000m de long… Plein d’activités pour les touristes.

La cascade : El monto de la Novia

La balade est presque tout le temps sur la grande route, le VTT n’est donc pas nécessaire.

On a finit par s’arrêter prendre une nacelle qui permettait de passer au dessus de la vallée pour rejoindre le versant de l’autre côté et admirer la cascade « el Manto de la Novia ». On s’est retrouvé dans une petite cage sans aucune sécurité 400m au dessus du vide !

La rivière entre les grandes montagnes

On a profité de l’autre versant pour manger car il n’y avait plus de voiture et presque plus de touristes. Il y avait la possibilité de faire de la « pêche sportive », on y a assisté, c’était en effet très sportif : se mettre autour d’une piscine remplie de truites avec un morceau de bambou, un hameçon et un grain de mais. Quelques secondes suffisaient à sortir une truite ! C’était la pêche sportive.

La « pêche sportive »

La route se finissait à la cascade « el pailon del diablo », 8ième merveille du monde pour les habitants de Banos. Après avoir déposé les vélos et marché 15 min pour la rejoindre, on arrive sur une entrée payante avec une organisation pour que l’on ne puisse pas la voir sans payer ! Bien dégoutés par tous les attrapes touristes qu’on a vu partout depuis le début de l’après midi, on fait demi tour. On prend un « taxi » (ou un camionnette à bestio) avec nos vélos pour rentrer sur Banos.

Notre « taxi » de retour

Banos est aussi célèbre pour ses sources d’eau chaude qui proviennent du volcan Tungurahua, encore en activité, qui est situé juste à coté. Nous sommes donc allés dans une des piscines d’eau chaude de la ville. Il y avait trois bains : à 12°, 35° et 42°. L’eau arrive à 55° et elle est ensuite refroidie avec l’eau d’une cascade. Nous sommes arrivés vers 8h du matin et il y avait déjà pas mal de monde mais aucun touriste, que des Équatoriens, on suppose que c’est ici que certain viennent prendre leur douche…

La piscine froide (11-13°)

La piscine chaude (35 et 42°)

One Response to Banos

  1. Franck

    L’eau de la piscine à 35° ne fait pas envie !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>