browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Amazonie Shiripuno – Partie 1 : Le projet de tourisme communautaire

Posted by on 11 août 2013

Shiripuno est une communauté Kichwa située à l‘entrée de la forêt amazonienne, à 20 min à pied du village Misahualli. Cette communauté a été fondée en 1980. En 2005, la communauté a décidé de créer un projet de tourisme communautaire afin de préserver et de faire vivre sa culture ancestrale Kichwa, et d’augmenter ses revenus pour pouvoir envoyer ses enfants au collège. Ce projet a été appuyé par l’aide d’une française, Amélie, tombée amoureuse de cette culture et qui s’est installée ici pour vivre avec eux.

La communauté a donc construit des cabanes avec des toits de feuillages de palmier pour accueillir des touristes, ainsi qu’un restaurant, une maison de l’artisanat, une maison de danses traditionnelles et une maison du chocolat. Les habitations touristiques sont écologiques : équipées de toilettes sèches, avec des douches dont l’eau vient de la rivière à quelques mètres, et sans électricité. C’est un vrai séjour au cœur de la forêt avec un mode de vie différent de celui que l’on a l’habitude de mener.

Notre Cabane dans la forêt

Notre Cabane dans la forêt

Notre Chambre

Notre Chambre

Lorsque des touristes viennent visiter Shiripuno, ils peuvent découvrir et participer aux activités de la culture Kiwcha :

  • Danses traditionnelles
  • Fabrication de chocolat à partir des fèves de cacao
  • Visite des plantations et explication de l’utilisation des plantes
  • Fabrication de bracelets
  • Dégustation de plats typiques comme le poisson cuit dans la feuille de banane
  • Technique de recherche d’or dans la rivière (nécessite beaucoup de patience pour trouver des paillettes)

 

En l’espace de 8 ans, ce projet a permis de nombreux progrès dans la communauté :

  • D’abord, cela a permis d’envoyer les enfants au collège, et maintenant pratiquement tous vont jusqu’au niveau du bac.
  • Cela a permis d’apporter une nouvelle activité génératrice de revenus à la communauté, qui auparavant ne vivait presque que de l’agriculture et la vente de fruits et légumes. Cela a éradiqué les problèmes d’alcoolisme lié au manque d’activité et a donné une activité propre aux femmes
  • Cela a permis de maintenir la culture Kichwa et de transmettre la langue Kichwa aux enfants et adolescents qui la parlaient de moins en moins

 

Maison de l'artisanat

Maison de l’artisanat

Le pouvoir des femmes

Ce projet de développement a été entièrement mené par des femmes ; elles étaient 15 au début et sont maintenant une trentaine. Nous avons un peu travaillé avec ces femmes, et nous avons vraiment trouvé que ce sont des femmes fortes, nous leur tirons notre chapeau ! Elles sont fortes au niveau de leur caractère : elles savent ce qu’elles veulent, elles sont de très bons guides pour présenter et partager leur culture ; et également au niveau physique : la construction du toit d’une nouvelle maison à laquelle nous avons participé est une activité très physique, et elles étaient capables de porter de lourdes charges.

Ce projet leur a permis de gagner un peu d’argent, et ainsi de moins dépendre de leur mari. Avant elles devaient se contenter de rester à la maison et maintenant elles ont une activité propre, avec un revenu. Je pense que cela leur a permis de s’émanciper un peu plus. Comme quoi, les grands changements peuvent être menés par des femmes !

Janeth, présidente de l’association des femmes du village

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>