browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Routes mythiques : la Carretera Australe au Chili

Posted by on 18 février 2014

Nous sommes repassés au Chili à Chile Chico. Ici, nous empruntons une nouvelle route mythique du pays voisin le Chili : la Carretera Austral. Cette route a été construite dans les années 1970 par le général Pinochet sous la dictature.

17022014-DSC_9569

Panneau de la Carretera Austral

Elle avait pour objectif de relier tous les villages reculés de la Patagonie Chilienne. Elle s’étend sur 1240km depuis Puerto Montt à Villa O’Higgins au sud. Après ce village, un énorme glacier rend impossible de continuer la route jusqu’à Puerto Natales et Punta Arenas, les villes chiliennes les plus au sud du pays.

Nous aurions adoré parcourir cette route du Sud au Nord, mais le temps nous manque. Nous n’empruntons donc qu’une petite partie, entre Puerto Ibañez et Chaiten. Mais cette petite partie nous permet tout de même de bien apprécier les paysages singuliers de cette région, et de se rendre compte à quelque point la région est reculée, notamment au niveau des moyens de transports publics qui sont rares !

Carretera Austral2

La Carretera Australe en rouge, et en bleu, la partie que nous avons emprunté

A Chile Chico, nous traversons le lac General Carrera pour rejoindre Puerto Ibañez.

14022014-DSC_9471

Les montagnes au loin sur le lac General Carrera

14022014-DSC_9463

On met les pieds dans l’eau avant de prendre le bateau

14022014-DSC_9505

Le ferry accueille aussi les voitures

14022014-DSC_9507

Petit phare à la sortie de Chile Chico

14022014-DSC_9521

Puis, un minibus nous emmène à Coyhaique, la ville la plus importante de la région. D’ici, nous pouvons organiser le reste de notre trajet, et notamment réserver notre billet de ferry pour pouvoir aller à l’île Chiloe, lieu de notre dernière visite d’initiative solidaire/durable : l’expérience du wwoofing, c’est à dire travailler dans une ferme bio en l’échange d’être nourri et logé. Nous comptions prendre le ferry à partir de puerto Chacabuco, mais le ferry est complet, il faudrait attendre 2 semaines le prochain. Impossible, notre woofing commence la semaine qui vient ! Nous devons donc prendre un ferry qui part d’une autre ville plus au Nord : Chaiten. Difficulté : très peu de transports en commun pour s’y rendre (2 par semaine), il faudra faire la première partie en Bus puis du stop, car nous ne pouvons pas attendre l’un des 2 bus de la semaine qui relie Coyhaique à Chaiten !

 

Nous passons une journée à Coyhaique et faisons une petite balade le long du rio Simpson, avec une eau limpide, balade très sympa mais un peu courte, seulement 2,5km de long. Après c’est la route qui longe le Rio. On en profite pour se poser près de la rivière et mettre les pieds dans l’eau.

15022014-DSC_9555

Randonnée dans une petite forêt de pins

15022014-DSC_9551

Rio Simpson

15022014-DSC_9538

On trouve une sorte de rhubarbe géante sur le chemin

15022014-DSC_9558

A Coyhaique, notre camping se situe en bordure d’une rivière

Le lendemain, on visite une expo photo, avec des photographes locaux et des thèmes locaux !  Très intéressant. Il y avait un sujet sur les chiens errants à Santiago, les pêcheurs, les gauchos…  Puis on part prendre notre bus pour La Junta. On arrive vers 21h et il nous faut trouver un camping, on n’a pas de carte de la ville, il n’y a pas d’office du tourisme donc on demande à des personnes où trouver le camping. « C’est très loin », « au bout de la rue, à droite », « ici il y a souvent des tentes qui sont plantées »… Finalement on posera la tente sur un bout de terrain proche de la place principale. Première nuit de camping sauvage.

Le lendemain, comme prévu, pas de transports pour rejoindre Chaiten. On va donc faire du stop mais on n’est pas les seuls et la route est loin d’être très fréquentée. On attendra 1h15 avant qu’un couple de chiliens super sympas nous emmène jusqu’à notre destination avec 24 heures d’avance pour prendre notre bateau, ouf !

17022014-DSC_9566

La Junta, sur la carretera australe, où nous faisons du stop pour nous rendre à Chaiten

Chaiten ressemble fort à une ville morte, beaucoup de maisons abandonnées, des routes très larges mais non goudronnées, il ne reste plus que les murs de la mairie… vraiment étrange comme ville, et tout y est plus cher ! Finalement, on finit par avoir la réponse : en 2008, il y a eu une éruption volcanique qui a détruit la ville et depuis une nouvelle ville est en construction 5km plus loin. Seuls quelques habitants ont souhaité revenir. Mais les maisons à moitié détruites sont toujours présentes, pour ne pas oublier l’éruption du volcan…

 

Nous allons maintenant prendre le ferry pour rejoindre l’ile Chiloe où nous allons passer nos 2 prochaines semaines sans savoir si nous aurons une connexion internet où pas.

One Response to Routes mythiques : la Carretera Australe au Chili

  1. Martine Longin

    J’aime bien le lundi matin quand, avant de démarrer la semaine, on peut s’évader et voyager en votre compagnie!!! Admirer de beaux paysages et deux beaux touristes…Encore et encore bravo et merci…de gros bisous à tous les deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>