browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Ushuaia, le bout du monde, entre mer et montagne

Posted by on 31 janvier 2014

Nous voilà enfin à Ushuaia, la ville mythique du bout du monde dont l’on vous parle depuis le début de notre voyage ! On est super contents d’y être, c’est un endroit clé de notre voyage!! Nous nous y rendons en avion depuis Buenos Aires, et remonterons toute la Patagonie Argentine et Chilienne en bus.

C’est la ville la plus au Sud du continent Américain et aussi le port le plus proche de l’Antarctique (à 1000km !). On s’est renseigné pour y aller mais le voyage est trop cher (3490$ par personne) et nous n’avons pas assez de jours pour nous y rendre. Nous ne verrons pas de nouveau contient durant ce voyage.

27012014-DSC_7693

Le bout du monde, on y est!!

27012014-DSC_7705

Ushuaïa: porte d’entrée de l’antarctique. Distances entre de différentes villes du monde de l’antarctique: Ushuaïa est la plus proche!

27012014-DSC_7713

Bus à impériale pour les visites de la ville, un petit air de London!

Ushuaia est une ville de bord de mer qui nous fait penser à un port écossais où à des villes côtière des pays du Nord de l’Europe. Elle est également entourée de montagnes enneigées alors que nous sommes en plein été. Les températures actuelles varient entre 5 et 10°, un peu plus lorsqu’il y a du soleil mais on ne l’a pas vu beaucoup durant nos 2,5 jours ici.

27012014-DSC_7695

Un center vendant des objets d’artisanat

27012014-DSC_7700

Les gros bateaux du port

  27012014-DSC_7704

27012014-DSC_7720

La Patagonie est une région chère, même très chère donc pour continuer à voyager et réduire le budget, on a suivi les conseils d’autres touristes, faire du camping ! Nicole et Franck nous ont ramené une tente (prêtée par Jocelyne et Jean Pierre, merci à eux !), on a acheté 2/3 trucs pour se faire la cuisine et on avait déjà nos duvets. Nous sommes donc prêt pour affronter le camping dans cette région plutôt hostile (froid et vent). Le camping de Ushuaia est pourtant plein, il est placé juste en bas d’une piste de ski de fond avec un tire-fesse pour y monter. Heureusement, pas de neige en ce moment en dehors des sommets aux alentours.

27012014-DSC_7687

On passe en mode camping! Merci à Jocelyne et Jean Pierre pour le prêt de la tente!

Notre première mission consiste à trouver notre billet de bus pour notre prochaine ville étape! Et oui, trouver une place dans un bus est un peu difficile car c’est la haute saison, les transports sont assez rares et évidement, on ne peut pas réserver par internet. On finit par trouver un bus qui part le jour souhaité et c’est l’un des moins cher, super, mais il part à 5h00 du matin.

Ensuite place aux excursions possibles, le camping nous présente les balades en bateau à faire dans le détroit, on peut y voir des lions de mer, le fameux phare, une île avec des pingouins et même une très ancienne ferme avec le tour le plus long. On savait que les prix avaient augmenté à cause de l’inflation mais ils ont quand même été multipliés par 7 depuis notre guide de 2010 ! Cela rend le tour en bateau très cher donc nous ne le ferons pas. Autre activité à ne pas manquer, faire une rando dans le parc national à quelques km de la ville. Idem, les prix ont beaucoup augmenté (bus + entrée du parc qui est payante), cela revient donc à 260 pesos la journée par personne (environ 20€) donc pareil, on n’ira pas le voir.

Il y a quand même d’autres randonnées à faire facilement accessible ? Oui, et en partant du camping. On peut rejoindre le glacier en passant par les pistes de ski en 2h30 et on peut aussi faire le chemin côtier. C’est à l’opposé du parc mais vous y verrez les mêmes paysages sans avoir à payer de transport ni d’entrée.

Il y a bien des solutions pour visiter Ushuaia sans se ruiner. On a 2 jours et 2 randos à faire, parfait notre programme est prêt.

Première nuit en camping, elle est plutôt fraiche, c’est dur de sortir du duvet le matin. Heureusement, il y a une salle commune avec un poêle dans laquelle on peut prendre notre petit dej et manger.

 

Le sentier côtier

C’est une randonnée qui longe la côte pour rejoindre la fameuse ferme de Haberton qui est à 80km, on en fera donc qu’un petit morceau. Nous commençons à la plage «playa larga » et nous suivons une piste assez large, il y a des voitures qui passent soulevant de grands nuages de poussière, pas très agréable. Il y a quand même 1h de marche pour aller jusqu’au phare d’où commence le sentier. Nous voilà enfin en pleine nature, à flanc de montagne avec la mer transparente en contre bas. On a de la chance, il n’y a pas trop de vent aujourd’hui.

28012014-DSC_7752

Playa larga

On passe par des passages en forêt où les arbres sont complétement « décoiffés » par les rafales de vents.

28012014-DSC_7757

28012014-DSC_7870

28012014-DSC_7876

Il y a des passages de verdure pour les vaches, il n’y a pas de clôture entre nous et le taureau ! Il est occupé à faire autre chose et ne s’occupe pas de nous, ouf.

28012014-DSC_7780

Il n’y a pas de barrière entre nous et le taureau….

On arrive ensuite à une première ferme puis à des zones de verdure avec quelques buissons.

28012014-DSC_7863

On continue jusqu’à une seconde ferme, c’est là que l’on nous a conseillé de faire demi tour. Il y a une petite rivière à traverser, un pont a été aménagé pour ça. Ils ont coupé partiellement un arbre pour qu’il se couche jusqu’à l’autre berge, ajouté 2 morceaux de corde, du câble électrique et le pont est prêt !! Et petit détail, il y a environ 15m de vide sous vos pieds. Autrement dit, on fait demi tour ici et on ne traversera pas la rivière. L’autre solution consiste à descendre au plus prêt de la mer, enlever ses chaussures et traverser dans l’eau glaciale à pied. Le risque de chute est bien moins grand.

28012014-DSC_7848

Sacré pont que nous testerons pas!

Retour au camping après pas loin de 7h de marche, on a mal aux jambes mais il faut bien que l’on se prépare un peu pour les prochains treks qui nous attendent.

28012014-DSC_7830-2

Nous apercevons au loin le fameux phare d’Ushuaïa

28012014-DSC_7824

En chemin, nous croisons un renard qui attend que nous lui donnions à manger

28012014-DSC_7810

Une eau limpide… mais froide!

28012014-DSC_7859

Un bateau revient d’un tour sur le canal de Beagle

Le glacier Martial

La rando pour rejoindre le glacier est moins longue que la veille mais aussi plus raide. Elle part du camping : on longe le tire fesse pour rejoindre un plateau recouvert par la forêt.

29012014-DSC_7973

On rejoint un petit morceau de route qui monte jusqu’à un télésiège. Quelques gouttes tombent, rien de bien méchant, on continue.

On a le choix de prendre au autre télésiège ou monter à pied, allez on monte à pied ! Arrivés en haut le vent commence à souffler et il tombe quelque chose entre la neige et la grêle.

29012014-DSC_7931

Neige ou grêle? Nous ne savons pas trop…

Le paysage devient lunaire, plus d’arbres ni de végétation pourtant nous ne sommes pas haut en altitude puisque le glacier est à 1200m. Le vent souffle de plus en plus fort et il neige bien alors que l’on peut voir que la ville est au soleil !

29012014-DSC_7899

Le chemin montant jusqu’au glacier

On continue jusqu’à point de vue après avoir traversé quelques endroits encore enneigés.

29012014-DSC_7915

29012014-DSC_7963

Superbe vue sur Ushuaïa et le canal de Beagle!

Retour sur le camping, mais nous avons maintenant le vent de face, ça fouette le visage puis la neige laisse place à la grêle qui fait encore plus mal.

On retrouve la végétation et la forêt, le vent se calme et la neige laisse place au soleil. Ce temps est étrange car en regardant derrière nous il neige toujours sur la montagne. Descente tranquille pour retrouver le camping, une douche bien chaude et un petit thé pour le gouter.

29012014-DSC_7984

Redescente vers le camping, avec la vue sur Ushuaia en arrière plan

On a un bus à prendre très tôt le lendemain matin (5h00), il faudra donc plier la tente à 4h00 pour être à l’heure au terminal.

30012014-DSC_7991

Levé du soleil en attendant le bus à 5h du mat’

 

2 Responses to Ushuaia, le bout du monde, entre mer et montagne

  1. Franck

    Changement de climat depuis les 35° de Buenos Aires. La transition doit être dure. Encore de belles photos de ces magnifiques paysages.
    Franck

    • BJ

      Oui ce fut dur de changer de températures alors que nous sommes toujours dans le même pays, en été! C’est une autre ambiance, que nous aimons bien aussi. Ça nous fera notre hiver à nous aussi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>