browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Valparaiso: la ville bohème des artistes de rue

Posted by on 10 janvier 2014

Valparaiso, capitale économique historique du Chili et aussi capitale artistique. Le contraste avec les autres villes que l’on a visité au Chili est saisissant. Les maisons sont très colorées, beaucoup de murs sont tagués (plus ou moins bien fait) et les artistes y ont une place très importante.

On commence, comme à Santiago, par faire le « free walking tour » qui nous emmène dans de nombreuses petites rues, ruelles, et autres escaliers. La ville a une particularité, bien qu’étant en bord de mer, elle est construite autour de nombreuses collines. Les rues sont donc très escarpées, avec souvent un escalier à la place du trottoir. Il y a des « ascenseurs » ou funiculaires qui permettent d’éviter les longues et pentues montées. Ils sont appelés ascenseurs tout simplement car ils sont quasiment à la verticale. Il y en a 8 dans toute la ville mais hélas, notre hôtel n’était pas desservi par un ascenseur. On arrive tout transpirant à l’hostel avec nos gros sacs car la montée fut longue et difficile.

09012014-DSC_6576

La rue pour monter à notre hostel

La visite guidée de la ville nous a permis de découvrir quelques un de ses ascenseurs, de ses musées et de ses légendes. On retiendra les nombreux tags qui recouvrent les murs de la ville.

Mieux que des explications, voici une gallerie photo des rues colorées, peintures et tags de Valparaiso.

Nous faisons un tour au marché aux fruits et légumes, où à l’étage nous pouvons manger dans des petits restaurants pour pas grand chose.

08012014-DSC_6398

Le marché

Nous allons jusqu’au bord de mer, qui à Valparaiso est très industriel, et observons les lions de mer se prélasser sur un ancien blog de béton. De temps en temps, ils sautent dans la mer pour se rafraichir, et essaient de remonter sur le bloc de béton qui est assez haut, parfois en retombant dans l’eau. C’est très drôle ce spectacle ! Ils se battent de temps en temps en rugissant.

08012014-DSC_6409

Et hop! Un lion de mer a réussi à grimper sur le bloc de béton

08012014-DSC_6404

Un autre va prendre un bain

08012014-DSC_6426

C’est dur de monter sur le bloc! Celui ci a glissé et retombe dans l’eau!

Nous faisons le musée des beaux arts, minuscule, avec des peintures européennes et chiliennes. Nous sommes étonnés de trouver un tableau de Rosa Bonheur, qui nous rappelle une virée à Paris à la butte de Chaumont ! Le musée nous plait surtout pour son style architectural bien particulier.

09012014-DSC_6539

Le petit musée des Beaux Arts

09012014-DSC_6550

Un tableau de Rosa Bonheur

 

Isla Negra et la maison de Pablo Neruda

Pablo possédait 3 maisons au Chili, qui peuvent se visiter car elles ont été transformées en musée. Il y a en une à Santiago, une à Valparaiso et une à l’Ile Noire. L’Ile Noire est proche de Valparaiso (1h30 de bus) donc nous allons la visiter. L’Ile Noire n’est pas une île comme son nom pourrait le laisser penser, mais seulement un village sur la côte. Il s’agit d’un lieu magnifique avec une vue sur l’océan.

07012014-DSC_6261

Vue depuis la maison de Pablo Neruda

07012014-DSC_6250

Maison de Pablo Neruda vue de la plage

Quand on entre dans sa maison, on change de monde. Entre bateau et train, nous sommes transportés. Mon coup de cœur est pour la première pièce avec toutes les proues de bateau disposées ici et là, et les baies vitrées sur la mer. Basile adore la chambre, qui a une vue panoramique sur la mer. On peut visiter presque toutes les pièces de sa maison préférée car c’est ici que Pablo Neruda avait le plus d’inspiration. Un audio guide est fourni et il nous raconte de nombreuses anecdotes de sa vie. On sait que c’était un bon vivant, il ne supportait pas de manger seul donc il avait toujours des invités. Il avait son bar et aimait servir ses amis lors des nombreuses soirées qu’il organisait. Il était un gros collectionneur de choses en tout genre ayant un lien avec la mer. Ainsi, le musée nous présente une partie importante de ses différentes collections (livres, bouteilles, verres, coquillages du monde entier, proues de bateau…).

07012014-DSC_6282

L’entrée de la maison: bien originale

07012014-DSC_6254

« Je suis rentré de mes voyages, j’ai navigué en construisant la gaité. »

07012014-DSC_6279

07012014-DSC_6265

Neruda est un amoureux de la mer et les bateaux, mais un marin « de terre » comme il aimait se décrire

Pablo Neruda est d’ailleurs enterré à Isla Negra, dans le jardin de sa maison, avec sa dernière femme, Mathilde. Il est mort d’un cancer de la prostate, accéléré par la nouvelle du coup d’état par Pinochet en 1973.  Neruda n’a été enterré à l’Isla Negra (son souhait) qu’en 1992 après que Pinochet ait quitté le pouvoir.

07012014-DSC_6270

Tombe de Pablo Neruda et sa femme Mathilde

Après la visite, on longe la côte en escaladant les rochers et on observes les vagues se casser sur les rochers. Le spectacle est très beau et l’on comprend pourquoi Neruda à choisi de vivre ici.

07012014-DSC_6274

07012014-DSC_6287

  07012014-DSC_6356

Sa maison nous plait tellement que nous allons visiter son autre maison à Valparaiso, qu’il surnomme la Sebastiana en honneur à son architecte. Mais nous sommes déçus là bas, elle est beaucoup plus petite, et il y a beaucoup moins d’objets en relation avec la mer.

08012014-DSC_6394

La Sebastiana, maison de Neruda à Valparaiso

 

Viña del Mar

Viña del Mar est une ville balnéaire collée à Valparaiso. Ces 2 villes se complètent bien : Valparaiso, industrielle, se visite pour son côté bohème et artistique, et l’on vient à Viña del Mar pour profiter de la plage.

Nous prenons le métro (encore un !) pour y aller. Puis nous nous baladons le long de la mer et sur la plage. Petit bain ? Non, l’eau est trop froide ! D’ailleurs quasiment personne ne se baigne (sauf quelques warriors), les gens prennent juste des bains de soleil !

09012014-DSC_6527

Viña del Mar

09012014-DSC_6529

Viña del Mar

09012014-DSC_6532

Les immeubles « pas trop moches » de la station balnéaire de Viña del Mar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>